lundi 22 mars 2010

1er mars 1937 : Nouvelles familiales et printanières


"Chères marraines,
Nous avons appris la naissance du petit Pierre (1) par une dépêche de François. Ils doivent être ravis d'avoir un fils. Je pense que vous avez reçu quelques détails et nous les transmettrez bientôt.
Suzie est-elle retournée en classe
(2) ? Vous avez bien fait de la fortifier le plus possible avant, mais nous espérons que maintenant elle est tout à fait remise, et que cette maladie n'a pas eu plus de gravité que normalement. C'est dommage qu'elle n'ait pas pu passer sa convalescence ici ; le mois de février s'est passé superbement, on se serait cru au printemps. (Les pêchers et les abricotiers sont tout fleuris, et notre cerisier bourgeonne bien). Il a plu seulement samedi dernier et hier matin. L'après-midi le ciel était complètement nettoyé, et nous avons fait une belle promenade au Mt Alban, ce n'est pas très loin d'ici, et on domine la baie de Villefranche. Le jour du combat naval fleuri, j'ai mené Jean à Villefranche, mais nous n'avons pas pu voir grand-chose, à part l'escadre (8 à 10 navires) et des hydravions, mais Jean a bien joué sur la plage - il s'est bien familiarisé avec la mer dont il avait si peur !
Savez-vous quelque chose au sujet du voyage des Lavaud et Vincent ? Henri aimerait que vous leur demandiez quand vous les verrez et si oui, il écrira à l'un ou à l'autre pour leur demander de bien vouloir se charger de Suzie. Je sais bien que Suzie est fatiguée en auto, mais ce ne serait peut-être pas un empêchement à ce qu'elle vienne passer quelques jours avec ses parents et son frère. Si les voyages n'étaient pas si onéreux, Henri irait la chercher et la ramènerait, mais nous avons besoin d'économiser pour nos vacances, et on pense toujours au voyage à Paris.
Je vois que vous avez fait un bon emploi des étrennes de Suzie. Avec les vôtres, j'ai acheté des chaussette, caleçons et mouchoirs.
J'ai eu de bonne nouvelles de mes parents, mais maman a eu la grippe, pendant 8 jours, heureusement papa tient bien le coup, et a tout fait pendant ce temps : ménage, soins, cuisine. Jean Grethen est au Danemark et en Suède, comme toujours 2 fois par an.
Henri est allé se renseigner au Pts et Chaussées pour l'emploi d'agent technique. On lui a dit qu'il serait probablement nommé dans 6 mois et que l'appointement est de 1 500 F par mois, à Nice, et un peu moins dans une petite localité (travail de bureau, peu fatigant). S'il pouvait être nommé à Grasse, ce serait bien pour les santés. En tout cas, cela ne l'empêcherait pas de se représenter à l'examen d'ingénieur, ce qu'il vise toujours.
Voilà le peu de nouvelles, chères marraines. Vous ne parlez pas de vos santés, nous supposons qu'elles ne sont pas mauvaises.
Je remercie bien Marie-Louise pour le beau manteau et le chapeau faits à Suzie, elle doit être tout à fait jolie là-dedans.
Bons baisers à toutes quatre, et à bientôt d'autres nouvelles.
Jane"


(1) Pierre Reignier, 3ème enfant de François et Germaine, né le 27 février
(2) Suzy a eu la rougeole

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Merci, maintenant je connais la date d'anniversaire de mon parrain.

As-tu d'autres lettres au sujet de sa naissance, que je pourrais lui faire suivre ?

Cette année, le printemps a juste un bon mois de retard par rapport à 1937 (bon, à Nice quand même !)


A+

Hélène